Et si on passait à l’action ?

 » L’action est l’antidote au désespoir «  Joan Baez

Photo : Isabelle Debraye

Photo : Isabelle Debraye

Il y a quelques jours, j’ai découvert  un article publié dans le journal Le Monde  qui dressait un état des lieux vraiment effrayant du moral des Français. Cet article s’appuyait sur le résultat d’un récent sondage qui indiquait que 1 français sur 2 considérait « le déclin de la France inévitable« , en raison de la crise. Par ailleurs 72 pour cent des personnes interrogées estimaient que  » le système démocratique fonctionnait mal » et 87 pour cent estimaient que « la France avait besoin d’un vrai chef pour remettre de l’ordre ». Pessimisme, repli sur soi, xénophobie, dérive autoritaire sont les ombres qui menacent en ce moment même notre pays. Il paraît bien loin aujourd’hui le fameux siècle des Lumières.

Alors faut-il se résigner ? Abandonner tout espoir ? Se laisser aller à la morosité et à la peur ? Ou est-il possible d’inverser le sens du courant, par la simple force de notre pensée et de nos actions individuelles, aussi minimes soient-elles ?

J’ai trouvé les réponses à mes questions grâce à un site français qui met en avant les initiatives positives de héros ordinaires.

www.onpassealacte.fr propose des interviews de gens comme vous et moi, qui un jour, ont décidé de mettre leurs peurs au placard, pour vivre leur rêves et pour agir en harmonie avec leur conscience et le coeur.

C’est le cas de Nathalie par exemple, elle a instauré une pédagogie du bonheur dans sa classe et elle explique comment elle a réussi cette prouesse au sein d’une école publique française !

 

Cette interview a été réalisée par le créateur de onpassealacte.fr. Il s’appelle Mathias Lahiani, il a 39 ans et vit à Montpellier dans le sud de la France. Il a créé ce projet associatif, il y a 8 ans et depuis il a diffusé sur son site près de 270 vidéos positives et inspirantes.

Comme d’habitude j’ai voulu en savoir plus. Très chaleureusement, il a accepté cet entretien et je l’en remercie !

Rencontre avec un homme d’action, rêveur et engagé !

Mathias Lahiani

Mathias Lahiani

– Bonjour Mathias. Peux-tu nous raconter comment tu as décidé, il y a 8 ans de créer l’association onpassealacte.fr ?

– Ce projet est d’abord un projet personnel et existentiel, car je ne suis pas journaliste. Dans la vie, je suis musicien, j’ai créé un studio d’enregistrement Le labo de Cécile et c’est ce qui me fait vivre aujourd’hui. Tout a commencé, il y a 8 ans, mais j’ai créé le site de journalisme positif il y a seulement 2 ans. Cela répondait à une quête profonde de sens. On s’imagine que le milieu artistique est poétique, en fait c’est tout le contraire. C’est un milieu très narcissique où la compétition fait rage. C’est chacun pour soi. J’avais besoin de savoir si le monde, c’ était vraiment ça. Sans doute pour me rassurer. J’avais besoin d’élargir ma vision, j’ai donc décidé de me nourrir de rencontres positives et inspirantes pour aller au bout de ma recherche philosophique. Je n’arrêtais pas de me poser cette question : que font les êtres humains, lorsque leurs besoins liés à la survie sont satisfaits ? J’ai commencé à observer mon entourage. J’en ai beaucoup discuté avec un couple d’amis. Ils avaient décidé de voyager et d’être utiles avant d’avoir des enfants. Et ils sont partis deux ans faire le tour du monde des orphelinats, avec leurs instruments de musiques. C’est l’un des premiers témoignages que j’ai posté sur le site. Souvent ce sont des amis qui me parlent de telle ou telle personne et je la sollicite pour une interview. J’ai fait des rencontres magnifiques de cette manière là.

– Quelles sont les rencontres qui t’ont marqué ?

-Simone, sans hésiter. C’est la grand-mère d’un ami. A 70 ans, elle a décidé de faire le tour de l’Inde à vélo et c’est comme cela qu’elle a choisi d’offrir son aide à des orphelinats, sur les pas de Mère Teresa. Elle est fantastique. Aujourd’hui elle a 83 ans et elle respire la joie de vivre. La joie, le bonheur c’est justement ce que trouvent tous les gens que j’ai rencontré et qui sont passés à l’action. Il y a visiblement un enthousiasme, une excitation, une énergie qui nourrit les gens qui vont au bout de leurs rêves. Dès qu’ils s’engagent dans un projet auquel ils croient ils sont nourris par l’énergie de leur enthousiasme. Personnellement cela m’a rassuré. Cela m’a donné une autre vision de l’être humain. Je sais aujourd’hui que ce n’est pas seulement  chacun pour soi. La plupart des gens que j’ai rencontré s’engagent pour les autres, d’une manière ou d’une autre. Ce sont parfois des initiatives qui peuvent paraître minimes, mais elle existent et c’est tout ce qui compte. Et puis ce que j’ai constaté c’est que à partir du moment où l’on donne du sens à sa vie, la magie opère.

– Quels sont tes projets pour l’avenir ? Et quels sont tes besoins ?

– D’abord ce projet me tient vraiment à coeur. J’ai envie de le défendre et de le développer. Pour l’instant je réalise les vidéos et je les monte tout seul, j’aimerais pouvoir m’entourer de personnes qui   aimeraient s’investir dans l’aventure et qui aimeraient m’aider à faire le montage, par exemple. J’aimerais aussi rémunérer des personnes pour développer la communauté. On compte 4000 visites mensuelles sur le site, donc il y a encore une marge de progression. Pour pouvoir développer ce projet, il faudrait donc des fonds. Je suis allé toqué aux portes des collectivités, et des fondations mais aucune n’a suivie. A chaque fois on me dit que mon projet est  » trop transversal « . Pourtant la vocation de ce site est de créer du lien, il met en valeur l’engagement citoyen. Je ne comprends pas pourquoi cela n’intéresse pas les institutions. Je réfléchis donc à la mise en place de partenariats avec des entreprises privées. J’ai aussi envie de faire un tour de France et un tour du monde des initiatives positives que je diffuserai sous la forme d’un web-documentaire. Ce qui est sûr c’est que je ne m’arrêterai pas là. Ce projet m’a permis de me sentir à nouveau en harmonie avec moi-même. Ma foi et ma conviction sont plus fortes que jamais !

NDLR : Si vous avez envie d’aider Mathias, en lui suggérant des idées ou en le mettant en relation avec des financeurs potentiels en Languedoc-Roussillon ou ailleurs n’hésitez pas ! Grâce à l’un d’entre vous peut-être , ce projet pourrait reprendre un nouveau souffle ! Si la philosophie de Mathias vous parle n’hésitez pas à entrer en contact avec lui !

Liens pour aller plus loin :

Pour contacter Mathias : info@onpassealacte.fr

Publicités