Le pouvoir des mots d’amour !

 » Les mots sont les passants mystérieux de l’âme  »  Victor Hugo

Un Anj'ôleur en action !

Un Anj’ôleur en action !

Les anges existent. Ils dansent dans les jardins et dans les rues des villes. On les appelle «  les Anj’ôleurs « .

Dimanche 24 mars, ils seront au jardin d’acclimatation à Paris entre 14 h et 17 h, pour souffler des poèmes d’amour à des passants aventureux. Le jeu est simple et délicieux. On vous demande de tirer une carte, puis d’accepter de vous laisser bander les yeux. Un ange s’approche alors et vous souffle à l’oreille des mots qui n’attendaient que vous. Un moment magique. Un message rien que pour vous. Un instant d’abandon unique. C’est ce que vous  propose les comédiens de la  » Comédie des Anges », dans le cadre du Printemps des poètes.

Rencontre avec Céline Bellanger, la créatrice de ce spectacle poétique, vivant et thérapeutique.  Un beau moment de partage comme je les aime.

Céline Bellanger, créatrice de la Compagnie théâtrale La Comédie des Anges

Céline Bellanger, créatrice de la Compagnie théâtrale La Comédie des Anges

Depuis toujours Céline Bellanger a deux amours. Le théâtre et les anges. Elle a réuni le tout au sein de la  » Comédie de anges », une compagnie théâtrale qu’elle a créé en 1996 à Paris.  Comédienne, metteur en scène, auteur, Céline Bellanger transmet la beauté dans un souffle, recherchant constamment l’harmonie entre la parole et la présence. Ses créations questionnent notre humanité et s’invitent dans des lieux insolites. C’est ce qui fait toute l’originalité de sa démarche. Elle voit l’artiste comme un passeur,  pas très éloigné de la figure symbolique de l’ange. » J’ai toujours été attirée par les anges. Ils m’ont fascinée dans Les Ailes du désir de Wim Wenders. Ce sont des messagers invisibles très proches des humains. C’est ce qui m’a inspirée le spectacle des Anj’ôleurs« , explique-t-elle. Ce projet artistique atypique naît en 2007, sous l’impulsion du printemps des poètes. Depuis 15 ans cette association a pour objectif de promouvoir la poésie de manière originale :  » Cette année -là en 2007, le thème de la manifestation, c’était l’amour et l’éloge de l’autre. L’idée des anges s’est rapidement imposée.  Les anges apaisent, ils écoutent, ils disent des choses qui font du bien. Nous avons donc décidé de créer un spectacle où les comédiens deviennent l’espace d’un instant, des anges, passeurs d’amour « , sourit-elle.

enjoleurs3

C’est dans les poèmes du monde entier que Céline Bellanger puise les mots qui réconfortent et qui apaisent : « Je lis beaucoup de poésie. J’aime la sincérité des poètes. Ils mettent leur âme à nu.  Nous ne choisissons pas n’importe quel poème. Nous disons uniquement des poèmes positifs qui font l’éloge de l’autre. Il faut chercher un peu pour les trouver, mais il y en a partout, sur tous les continents », explique-t-elle. Les poèmes voyagent ensuite au gré du vent. La troupe joyeuse et légère aime investir des lieux où on ne les attend pas : des parcs, des musées, des salles d’attente, des hôpitaux, des ambassades. Ils repoussent la peur de l’inconnu d’un battement d’aile. Grâce aux poètes l’ inconnu devient désirable. » Nous avons beaucoup travaillé l’approche, car ce que nous proposons à quelque chose d’intime. Tout le monde n’accepte pas de se laisser murmurer des mots d’amour à l’oreille« , note la metteur en scène. La peur tient certaines personnes à distance. Mais la plupart du temps, les gens, poussés par la curiosité se laissent enjôler. » On fait intervenir le hasard en demandant aux passants de tirer une carte sur laquelle est inscrite un poème. Ils deviennent alors responsables du message qu’ils vont recevoir et souvent des choses extraordinaires se produisent « , relate-t-elle.

Ces mots d’amour qui guérissent

 » Le comédien ne se contente pas de dire un poème. Il transmet une vibration » , explique l’artiste. Une fois la carte tirée, un foulard sur les yeux pour mieux ressentir les mots qui vont être partagés, le passant entre dans son intériorité. Privé de la vue, le voilà seul avec lui-même. Puis le voilà enveloppé.  » L’Anj’ôleur se met en phase avec la respiration de la personne qui accepte le jeu. Il vibre avec lui. L’écoute du rythme de l’autre est tout aussi importante pour le comédien que le rythme du poème. Il transmet ainsi un texte à chaque fois différent, car il n’est jamais dit de la même manière. Ce n’est pas un spectacle, c’est une rencontre « , poursuit Céline Bellanger.

L’échange est souvent magique. Il revigore, libère, soulage, redonne le sourire :  » Je me souviens d’un homme sur le parvis de la Défense. Au début, il ne voulait pas entendre parler de nos poèmes. Il n’avait pas le coeur à cela, il venait de se faire licencier. Il a fini par accepter et  il nous a remercié chaleureusement. L’expérience lui a fait du bien« , rapporte la comédienne. Le pouvoir des mots d’amour est immense. A leur écoute les corps tendus se relâchent, les visages rayonnent. Les poèmes semblent cacher en eux une formule alchimique ancestrale qui produit  une subtile transformation à l’intérieur des êtres qui les reçoivent :  » Certaines personnes pleurent, d’autres éclatent de rire.  Nous touchons des gens de tout âge et de tout milieu.  Nous offrons ainsi une chose qui manque terriblement dans la société actuelle :  de l’amour inconditionnel  « , conclut l’artiste. Transmettre. Créer du lien. Regarder au-delà des apparences. Rencontrer l’autre tout entier, sans peur. Voilà ce qui motive ce magnifique projet humaniste et artistique.

 Céline Bellanger est sans aucun doute une belle âme et elle est bien entourée. La troupe compte actuellement une dizaine d’Anj’ôleurs. Des anges terrestres, gardiens de l’esprit des poètes. Des messagers, gardiens de l’âme du monde. Ils sont ici et là, invisibles et pourtant accessibles. Et ils répondent toujours à ceux qui les appellent !

Les fruits de l’hiver et de l’été entre mes yeux
Le soleil et l’automne entre mes yeux
Et tout l’or du monde
Et moi
Et toi.
Entre nous deux un signe
Un théâtre ambulant
Une épée d’argent
Un corbeau perdu.
Entre nous deux l’arc-en-ciel…

Issam Maalouf extrait de La terre tourne

©larevolutioninterieure.com

 Liens pour aller plus loin :

Le programme des Anj’ôleurs

Publicités

La spiritualité mène-t-elle au bonheur ? Récit du parcours initiatique d’Andrea !

Andrea a 33 ans. Cette jeune colombienne vit depuis plusieurs années près de Carcassonne, en plein coeur du pays cathare en France. Elle travaille au quotidien auprès d’adultes handicapés. Il y a 7 ans, lors d’un séjour sur sa terre natale, elle expérimente lors d’un rituel chamanique les effets de l’Ayahuasca. Cette plante sacrée d’ Amérique du Sud est connue pour provoquer des états modifiés de conscience.  Cette expérience a changé sa perception du monde.  Elle poursuit depuis, un chemin  peu fréquenté : celui de la quête spirituelle.

Rencontre avec une âme éclairée !

 

 » La véritable spiritualité se reconnaît dans sa façon de vivre et d’aborder l’existence, et non dans ce que l’on transmet de ses croyances » Nathaniel Branden :  écrivain et psychothérapeute

Le retour aux sources

« Lorsque j’ai décidé de retourner en Colombie , c’était comme un appel. J’étais en France depuis quelques années, et j’ai toujours eu beaucoup de mal à m’ adapter à cette société  très différente de la mienne. Mon arrivée en France a été plus compliquée que ce que j’imaginais. N’ayant pas les mêmes codes,  je me suis sentie incomprise, en perte de repères, rejetée. En Colombie, j’ étais quelqu’un, en France, personne. Je n’avais plus ma famille et mes amis ou les gens au quotidien qui reconnaissaient qui j’ étais. J’ai dû renoncer à mon identité et apprendre à vivre autrement. J’ai donc eu besoin de revenir sur mes terres pour me reconnecter avec moi-même. « 

Le parcours initiatique d’Andrea débute au milieu de la forêt colombienne. Entourée de chamanes, elle se prépare à suivre le rituel de l’Ayahuasca. Pendant 10 jours  on lui demande de se nourrir  exclusivement de fruits et de légumes. L’objectif est alors de purifier le corps avant d’ingérer la plante. La cérémonie chamanique se tient la nuit en pleine nature, autour d’un feu. Les premières heures qui suivent l’absorption de la potion hallucinogène ne lui ont pas laissé un souvenir très agréable.  » Cela a été très violent. J’ai été prise de vomissements interminables. C’était comme un immense nettoyage. Puis ces sensations inconfortables se sont calmées. Et je me suis sentie en grande connexion avec la nature, les bruits de la forêt. Je me suis sentie fortement reliée avec mes racines indiennes. L’espace d’un instant je suis comme sortie de la colère et de la haine présentent dans ce monde. Cela m’a laissé une très forte impression« , poursuit Andrea.

Comme Andrea des milliers de personnes issues de tous les continents du globe ont vécu une expérience similaire auprès de chamanes d’Amérique du Sud.

Le réalisateur français Jan Kounen auteur de Doberman et de Blueberry avec Vincent Cassel est fasciné depuis toujours par le chamanisme. Il évoque ce sujet dans son documentaire intitulé « D’autres Mondes » dont voici un extrait :

 A l’issue de cette expérience chamanique, le  retour  en France a été difficile.  » Je ne pouvais plus vivre la vie  que j’avais avant cette expérience », explique-t-elle. Elle poursuit : « J’étais dans l’ignorance, l’illusion , j’étais comme endormie. Je subissais ma vie, je n’étais pas heureuse en amour, je n’avais pas confiance en moi. J’ai décidé après cette expérience chamanique de reprendre ma vie en main et de faire un pas supplémentaire vers moi-même », se souvient-elle. Andrea  quitte son mari, déménage, reprend tout à zéro. Elle découvre alors le tarot de Marseille et  travaille sur les archétypes. Un support comme un autre pour sonder les profondeurs de son âme et de son inconscient.

 Les murmures des Anges

Les anges sont ensuite entrés dans la vie d’Andrea. Par hasard. Si on peut encore appeler cela un hasard. Au fil de ses rencontres, elle découvre un jeu de carte  » Le message des Anges« . Et son intérêt pour ces créatures spirituelles, décrites comme des intermédiaires entre l’homme et le divin a pris une grande place dans sa vie. Les anges sont partout depuis toujours. Ils fascinent depuis la nuit des temps les artistes. Le cinéma et la littérature regorgent d’oeuvres évoquant les anges. Les Ailes de désir de Wim Wenders. L’Empire des Anges de Bernard Werber. Le Rire de l’Ange du conteur français Henri Gougaud. Pour ne citer qu’eux.

Andrea découvre ensuite Amma :  » Un ange incarné », sourit-elle. Cette femme, considérée comme une sainte en Inde est mondialement connue pour son étreinte. Elle a serré dans ces bras des millions de personnes à ce jour. Andrea s’est rendu plusieurs fois en Inde pour suivre ses enseignements.

Voyez ce reportage de Radio-Canada :

Le message des Anges

A force de chercher des guides, la réceptivité d’Andrea s’ élargit. Aujourd’hui, elle explique qu’elle peut ressentir la présence des anges, comme une énergie bienveillante. Et cela n’a plus rien a voir avec la religion catholique dans laquelle elle  a baigné enfant. Elle m’indique que ces êtres célestes lui délivrent des messages. Il lui arrive de les transmettre à ceux qui recherchent auprès d’elle un accompagnement spirituel.

Illustration : Angélique Tridot


 Ma curiosité est forcément piquée au vif. Que peut bien raconter un ange ? Et comment communique-t-il ? 

Andrea poursuit :  » Les anges  communiquent par le biais de notre intuition. Tout le monde a la capacité de les entendre. Tout le monde a déjà prêté attention à cette petite voix en nous qui nous conseille de prendre tel ou tel chemin. Il y a des choses que l’on sait qui ne passe pas par la raison. Pour moi les anges, c’est cette force qui nous guide intérieurement » .

Je m’interroge : A quoi peuvent bien servir les anges?  » Les anges sont là pour nous guider à accomplir notre mission de vie, explique-t-elle.Vaste projet !  C’est quoi exactement une mission de vie ?  » Le sens de notre passage sur terre, c’est l’évolution. Nous sommes là pour progresser et être heureux. Les anges apprécient que les humains fassent simplement ce qu’ils aiment. Ils nous demandent de rechercher le bonheur à chaque instant de notre vie, dans le moment présent « , précise la jeune femme.

 La poursuite de bonheur n’empêche pas de ressentir parfois des émotions négatives : le deuil, la souffrance, l’anxiété, les peurs sont aussi le lot quotidien de l’être humain et nous traversons tous des périodes sombres. Alors comment faire pour trouver la paix? Pour Andrea, les anges nous enseignent qu’il est possible de transformer les pensées négatives par le biais de la prière.

La prière est selon elle,  une manière de demander de l’aide et de se relier au sacré, sans forcément passer par le dogme religieux.  « Les anges , explique-t-elle,  répondent toujours lorsqu’on les appelle. Il suffit d’être réceptif à leurs messages. Une rencontre, un livre, ou un évènement inattendu peuvent nous aider sur le chemin. Il faut cultiver l’intuition, l’écoute de soi et de ses ressentis.  » Mon chemin spirituel n’ a toujours eu qu’un seul but :  trouver la paix intérieure. La seule vérité qui compte sur cette terre, conclut-elle, c’est l’amour de soi et des autres« .

Alors croire ou ne pas croire à l’existence des anges? Telle est la question. Chacun reste  libre de se forger sa propre opinion, en fonction de ses convictions et de ses expériences.

Il est cependant intéressant de constater que deux études épidémiologiques portant chacune sur près de 4 000 personnes sur une période de 6 ans tendent à démontrer un lien direct entre la pratique spirituelle (personnelle ou dans un cadre formel) et une meilleure santé et  une plus grande longévité. ( Sources : http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=priere_th);

A méditer!

« La terre est au soleil, ce que l’homme est à l’ange ». » Victor Hugo « Les Contemplations »

Si vous souhaitez  contacter Andrea pour en savoir plus sur son expérience chamanique et sur les anges n’hésitez pas : darshanama@gmail.com

 
 
Liens pour aller plus loin :
 
Spirituality and Health
Ce numéro spécial (mai 2007) du Medical Journal of Australia traite en profondeur et avec rigueur des liens complexes entre spiritualité et santé.
www.mja.com.au
 
Un livre: Enquête sur l’existence des anges gardiens de Pierre Jovanovic