L’intelligence émotionnelle au service du leadership !

 » Si tu veux construire un bateau, ne rassemble pas des hommes et des femmes pour leur donner des ordres, pour expliquer chaque détail, pour dire où trouver chaque chose, si tu veux construire un bateau, fais naître dans le coeur des hommes et des femmes le désir de la mer ».

Antoine de Saint-Exupéry

Photo : Gerry Barry

Photo : Gerry Barry

Il y a quelques semaines j’ai participé à Paris à un séminaire tout à fait passionnant autour du thème de l’intelligence émotionnelle. Ce séminaire organisé par l’Institut Repère,  un organisme de formation en Programmation-neuro-linguistique, était animé par l’un des grands experts mondiaux de la discipline, le californien Robert Dilts. 

Robert Dilts

Robert Dilts

Robert Dilts, est un auteur, formateur et consultant américain expert de la Programmation-neuro-linguistique depuis sa création en 1975, à Santa Cruz en Californie. Ses sujets de prédilection sont depuis 40 ans, le leadership et les stratégies du génie. Il a modélisé le fonctionnement des leaders d’exception et a découvert que ces hommes et ces femmes, utilisaient avec succès une forme d’intelligence, qu’on appelle l’intelligence émotionnelle. L’intelligence émotionnelle est la capacité d’interagir avec les émotions, en les comprenant, en ayant une attitude bienveillante face à elles et en les sélectionnant de manière appropriée. L’intelligence émotionnelle a été popularisée et définie par le psychologue américain Daniel Goleman.

Robert Dilts conseille aujourd’hui partout dans le monde des patrons de très grandes entreprises.

C’est un homme charmant et tout à fait passionnant. Il a bien voulu répondre à mes questions et je l’en remercie.

Rencontre avec un homme qui bouscule les règles du management !

Robert Dilts en plein séminaire

Robert Dilts en plein séminaire

– Bonjour Robert Dilts. Pouvez-vous nous expliquer ce que vous entendez par  » intelligence émotionnelle « ?

-Il y a deux mots-clés dans ce concept. L’intelligence et les émotions. Qu’est -ce que l’intelligence ? C’est la capacité à rassembler, collecter et sélectionner une connaissance ou un savoir-faire approprié. Qu’est-ce qu’une émotion ? C’est une réponse à des évènements de vie significatifs. Nous vivons tous des expériences et nous les éprouvons à travers notre corps via les émotions. Vivre une émotion est une expérience somatique, au sens grec du terme, elle se déroule donc dans le corps. L’émotion est relative au corps, ce n’est pas une expérience cognitive.

La raison d’être de nos émotions est d’apporter une certaine énergie dans le corps dans le but de répondre à des évènements extérieurs. Le mot émotion est issu du latin « motio » qui signifie  » action de mouvoir, mouvement« . L’émotion est un signal qui nous pousse à agir d’une certaine manière. Il y a des évènements qui peuvent entraîner de l’excitation, de l’inspiration, de la joie, et il y a des évènements qui produisent de la peur, de la colère, de la frustration. Ces émotions sont présentes en nous dès la naissance, nous n’apprenons pas à ressentir des émotions. Les neuro-scientifiques nous diraient qu’elles siègent dans notre système limbique, notre deuxième cerveau qui est connecté à notre cerveau reptilien, notre cerveau ancestral, qui gère les comportements de survie ( se nourrir, se reproduire ). Mais nous disposons également d’un troisième cerveau, le néo-cortex, c’est le siège de la créativité, de la conscience.

L’intelligence émotionnelle est donc la capacité à reconnaître et à accueillir, sans les juger, les émotions afin de les utiliser dans un but constructif et positif, pour interagir de manière efficace avec son environnement, en les exprimant de la meilleure manière qui soit.

-Pourquoi est-il si important au sein de l’entreprise, que les leaders soient intelligents émotionnellement ?

-Je travaille sur le thème du leadership depuis 40 ans. Le mot « leader « est issu d’un ancien mot anglais qui signifie  » aller vers « . Le leadership est donc l’action de guider. Un leader est une sorte d’éclaireur. Pour aller quelque part, il est nécessaire d’avoir d’abord une direction. Il faut savoir où on veut aller, mais pour aller quelque part, il faut aussi de l’énergie. Si vous n’avez pas d’énergie, même si vous savez où vous voulez aller, vous n’irez nulle part. Les émotions fournissent par définition de l’énergie. Cette énergie peut être débloquée en réaction à quelque chose. Par exemple lorsqu’on se sent menacé, la peur active le besoin de protection, la colère nous sert à contourner un obstacle. Mais l’énergie de l’émotion peut aussi être un moteur qui apporte du courage, de la détermination, de l’enthousiasme.

Un leader doit donc être capable de fournir à ses équipes une vision, de donner une direction , mais il doit aussi être capable de mobiliser ses troupes pour les mettre en action. Il doit aussi pouvoir faire face aux émotions des autres quand ils se sentent menacés, confus, notamment en situation de crise ou de grands bouleversements stratégiques. Il peut y avoir de la peur, de la colère, des conflits. Un bon leader doit donc être à l’écoute de ses propres émotions et de celles des autres, pour amener de la résilience.

Les êtres humains ne sont pas des robots. Les émotions jouent un rôle très important dans nos vies, on ne peut donc pas les nier au sein du monde de l’entreprise. Cela ne veut pas dire pour autant qu’on doit se laisser dominer par nos émotions. L’intelligence, c’est plutôt d’apprendre encore une fois à accepter les émotions, et à les maîtriser. Un bon leader doit savoir quel type d’émotion est nécessaire pour faire face à des défis difficiles.

Je n’ai jamais rencontré aucun leader d’exception, qui arrivait à mener loin son entreprise, sans utiliser l’ intelligence émotionnelle.

-En France pourtant, ce concept n’est pas intégré. On l’a encore vu aujourd’hui au cours de ce séminaire, où une femme témoignait de ses années passées dans une école de commerce. Elle expliquait qu’ on demandait aux étudiants au contraire de  » laisser leurs émotions à la maison « .

-Le meilleur contre- exemple à cette façon de voir les choses est Steve Jobs. Il a toujours répété qu’il fallait avoir le courage de suivre son coeur et son intuition. Steve Jobs a mené très loin Apple sur la scène du business mondial. Il a toujours dit qu’il n’avait pas réussi cette prouesse en s’appuyant uniquement sur sa raison. Mais il a également dit que l’intuition et la passion ne servent à rien, si elles ne sont pas utilisées au service d’une vision. Pour accéder à son intuition il est nécessaire d’être en relation avec ses ressentis. Les émotions sont des signaux qui nous indiquent nos états internes. Les ignorer revient à s’ignorer soi-même. On se coupe de certaines informations qui nous indiquent des messages très importants.

-Pensez-vous que cette façon de penser est plus développée aux Etats-Unis qu’en Europe ?

-Cette façon de voir les choses est davantage enseignée aux Etats-Unis. Cela ne signifie pas que tous les grands patrons l’appliquent. Ce qui est important, c’est que les chefs d’entreprises réalisent davantage que l’intelligence émotionnelle a de la valeur. Elle est extrêmement importante pour développer le bien-être au travail. Aujourd’hui on sait que le stress est contre-productif. Il peut même tuer. Vous avez ici en France, des exemples marquants, avec près de 25 suicides qui se sont produits ces dernières années au sein d’une très grande entreprise. De mon point de vue, on ne peut pas ignorer les émotions, dire qu’elles n’existent pas. Ne pas tenir compte de l’état émotionnel de ses salariés, peut conduire à des drames.

Si Steve Jobs a fait d’Apple l’une des sociétés les plus innovantes et les plus brillantes de la planète, c’est bien parce qu’il a réussi à motiver, à inspirer les personnes qui travaillaient avec lui. Il n’a pas planifié le succès de manière rationnelle. Cela ne veut pas dire qu’il était irrationnel. La sensibilité, l’intuition n’ont rien à voir avec l’irrationalité.  Il s’agit avant tout d’être à l’écoute de ses ressentis.

– Le mot clé que vous avez beaucoup prononcé au cours de ce séminaire c’est « l’accueil ». Comment fait-on pour accueillir ses ressentis, ses émotions ?

-D’abord, il est nécessaire de créer de l’espace en nous pour observer sans les juger nos émotions. Ensuite, l’autre point important est de reconnaître l’intention positive de l’émotion. Les émotions ne sont pas uniquement des réactions à quelque chose. La peur, la tristesse, la colère, toutes ces émotions, que l’on juge « négatives », la plupart du temps, ont en fait une intention positive. L’intelligence serait donc de connaître l’intention positive de ces émotions pour les intégrer avec créativité et sagesse. L’intention positive de la peur, cela peut être  la protection. L’intention positive de la colère, cela peut être poser des limites, se défendre. L’intention positive de la tristesse, c’est le besoin de libération.

Faire ce travail, est un travail proche de la  » pleine conscience « . La conscience est le socle de l’intelligence émotionnelle. Cela permet d’intégrer nos différentes expériences de vie. Ce que j’ai pu observé en interviewant des centaines de leaders ces dernières années, c’est qu’ils ont tous en commun, une sorte de cohérence entre leur façon d’être et leur façon d’agir. C’est cela, le charisme, une cohérence entre l’être et le faire. Ils savent alors inspirer les autres, ils rayonnent, et attirent à eux ce dont ils ont besoin pour réussir. Ils ont une autorité humble, une confiance tranquille, une présence particulière. On n’obtient pas des autres de l’implication et de l’engagement sans être d’abord soi-même en relation avec sa sagesse profonde, sans être conscient de ce qui se joue à l’intérieur de soi. Que se soit dans le monde de l’entreprise ou dans la vie en général, l’accueil bienveillant de ses ressentis est un pas essentiel vers le leadership de soi-même et le leadership tout court.

Liens pour aller plus loin:

Un livre sur l’intelligence émotionnelle

L’intelligence émotionnelle au travail

Toutes les formations de l’Institut Repère

Photo : Découvrez le fabuleux travail de l’artiste irlandais Gerry Barry !

22 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. lemergencedesoi
    Juin 24, 2013 @ 12:21:37

    Superbe rencontre que celle que tu as eu la chance de faire avec Robert Dilts! Et magnifique échange. Merci.

    Répondre

    • Sandra C.
      Juin 24, 2013 @ 12:53:38

      merci ! tu le connaissais ? tu as vu a quel point toutes les pratiques se rejoignent sur l’accueil des émotions ! c’est passionnant ! le message se répète !

      Répondre

  2. lemergencedesoi
    Juin 24, 2013 @ 13:13:09

    Je le connais bien sûr, si tu voyais l’état de ma bibliothèque qui déborde, tu comprendrais… hi hi hi Et oui tout se rejoint parce qu’il n’y a pas d’autres issues qui fonctionnent. Tous les chemins mène,t à Rome dit-on, on pourrait tout aussi bien dire: pas de bien-être sans accueil des émotions. Mais comme le dit si Bien R Dilts, il faut vraiment dégager du temps. Mais pour se dégager du temps il faut accepter de regarder ces fameuses émotions, car ne nous leurrons pas, si nous ne nous accordons pas ce temps là c’est qu’inconsciemment, nous savons bien ce qui nous attend!!!🙂 et peu d’entre nous sont OK pour accueillir tout ce flot que nous avons mis tant d’années à combattre ou à refouler….

    Répondre

  3. Sandra C.
    Juin 24, 2013 @ 13:41:59

    c’est très bien dit et résumé . je partage cette analyse . commençons par accueillir nos émotions, les vivre, les nommer, pour gagner en conscience !

    Répondre

  4. fabienne
    Juin 24, 2013 @ 15:27:35

    Une très belle rencontre et une explication très claire du travail à faire pour s’accepter entièrement pour pouvoir être en relation de manière sereine.
    Cela m’évoque ce que j’avais entendu dans une formation : pour aller de « inconsciemment incompétent » à « consciemment compétent », il faut passer par une période inconfortable « consciemment incompétent ».🙂
    Il faut persévérer. Heureusement, on n’est pas seul sur ce chemin.

    Répondre

  5. csaintonge
    Juin 24, 2013 @ 17:49:07

    L’intelligence émotionnelle, cette arme redoutable destinée à faire rêver ceux ou celles qui écoutent le chant des sirènes en leur proposant non plus des caractéristiques, mais les avantages qu’ils ou qu’elles obtiendront en agissant comme on leur dit. Les américains redécouvrent ces méthodes vieilles comme l’humanité et les adaptent avec une certaine intelligence à notre monde moderne, tristement toujours à des fins mercantiles.
    cordialement

    Répondre

  6. Sandra C.
    Juin 24, 2013 @ 18:22:31

    c’est vrai que la question de la manipulation peut être soulevée, cependant, il est utile de comprendre le fonctionnement de nos émotions, au sein du cadre professionnel et plus largement dans la vie.
    Force est cependant de constater aussi, au vue des chiffres sur la souffrance au travail, que la négation des émotions d’autrui n’est pas une solution non plus.
    Merci pour ce message, qui nous permet de nourrir le sujet de différents points de vue. Ce qui est toujours très sain; Le débat est ouvert !

    Répondre

  7. berger elisabeth
    Juin 24, 2013 @ 23:21:39

    Excellente interview, Sandra, et qui touche vraiment à mes sujets de prédilection.
    Cette fameuse intelligence émotionnelle qui fait son entrée, non sans mal dans le monde du travail.
    J’aime la façon de travailler de Robert Dilts et tout ce qu’il dit résonne en moi.
    Il serai grand temps de comprendre qu’un employé motivé et qui se sent compris, est bien plus impliqué dans son travail et plus productif.
    Surtout face au management par le stress et toute cette souffrance générée.
    Tout simplement ; gagnant/gagnant… alors qu’attendons nous ?

    Répondre

    • Sandra C.
      Juin 25, 2013 @ 06:16:14

      c’est la grande question elisabeth ! espérons que ça évolue au sein des entreprises, quelque soit le milieu professionnel le mot reconnaissance revient toujours, reconnaître l’autre dans ce qu’il est , reconnaître ses besoins, c’est la clé d’une bonne relation;

      Répondre

  8. WILLEMEZ
    Juin 25, 2013 @ 05:44:49

    Merci Sandra pour ce que vous êtes et faites. Vous êtes bien l’exemple de cette cohérence dont Robert Dilts parle. Je suis très heureuse de faire partie de cette communauté de pensée et …. d’émotions. Très belle journée à vous, Karine

    Répondre

  9. 1cruzdelsur
    Juin 25, 2013 @ 17:47:55

    Interesante articulo, me gusta el toque especial que tú le das con las letras de Saint-Exupery, la nota no tiene desperdicio. Gracias por compartir con nosotros…
    Un saludo grande para ti…
    Carlos, que tengas una buena semana…

    Répondre

    • Sandra C.
      Juin 25, 2013 @ 18:53:35

      muchas gracias carlos! Yo también deseo una buena semana! si tienes tiempo, no dude en leer mi post sobre la casa abandonada … tu opinión es importante para mí .. y fue una aventura! y después esta imagen de la Virgen que encontré! lo que es una historia … Yo conozco tus ojos en esta experiencia será esclarecedor!

      Répondre

  10. orepuk
    Juin 27, 2013 @ 17:15:00

    Un article très intéressant, mais de la théorie à la pratique, il y a un long chemin, on est très conservateur en France, même chez ceux qui se disent progressiste.
    Une belle photo de land art pour illustrer ce post.

    Répondre

    • Sandra C.
      Juin 27, 2013 @ 18:01:36

      merci !
      oui le temps que la France se réveille …;mais bon espérons que les nouvelles générations soient plus ouvertes ça bougera de l’intérieur de toute façon …il y a trop de souffrance au travail….ça ne pourra pas continuer ainsi

      Répondre

  11. Delphine Roset
    Juil 01, 2013 @ 10:51:11

    BRAVO Sandra!
    On se voit bientôt?

    Répondre

  12. Maryse quesson
    Juil 03, 2013 @ 10:01:04

    Bravo Sandra ! très bel article
    Maryse Quesson
    http://potentielepanouissement.com/

    Répondre

  13. Jean Luc Monsempes
    Nov 03, 2013 @ 14:26:28

    Bonjour Sandra
    Ravi de retrouver le résultat de ton interview de Robert en juin : bravo Sandra- et avec ton accord je m’en fais le relais sur mon blog

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :