Etre soi en toute liberté !

« Le but de l’évolution personnelle est d’être de plus en plus soi-même, dans n’importe quelle situation, au lieu de revêtir un rôle. 
En d’autres termes, le meilleur enseignant n’est pas celui qui joue le rôle d’un enseignant, mais celui qui est une personne authentique au sein de sa classe.
Le meilleur parent n’est pas celui qui joue le rôle du parent, mais celui qui est une personne authentique au sein de sa famille.
C’est en évoluant en tant que personne que l’on laisse tomber les rôles pour n’être plus que soi-même dans toutes les circonstances de la vie. »

Carl Rogers, psychologue américain ( 1902-1987)

Cette scène drôle et émouvante a été filmée à Sydney en Australie et publiée sur Youtube il y a quelques jours à peine. Je ne sais pas ce que j’aime le plus dans cette vidéo, l’incroyable liberté de cet homme qui danse son parapluie à la main, sans s’émouvoir du regard amusé des gens qui l’entourent ou alors l’abandon total de cette policière, qui l’espace d’un instant se moque de son statut et se laisse aller à cette danse avec ce vieil homme déjanté. Que c’est bon à regarder !

Combien de fois dans notre vie, nous cachons-nous derrières des masques imposés par la société ?  Nous jouons tellement de rôles, qu’à force nous finissons pas croire que nous sommes les personnages que nous jouons. Cette vidéo nous rappelle que nous ne sommes pas uniquement notre statut, notre fonction sociale. Il y a autre chose qui nous anime en profondeur, quelque chose qui fait danser cet homme et cette femme, en dépit du regard des autres.

Nous sommes avant tout des êtres sensibles, nous ressentons tant de choses que nous n’exprimons cependant pas, par peur d’être jugé ! Et pourtant,  il n’y a rien de plus beau que de laisser s’exprimer ce feu intérieur, cette petite graine de folie et d’originalité que nous portons tous en nous. L’énergie qui se dégage de cette vidéo a un réel effet. Elle est palpable, car on se sent revigoré par tant de liberté exprimée dans la magie d’un instant.

Ce couple de danseurs atypique nous rappelle à quel point l’abandon est libérateur, à quel point le partage est nourrissant, à quel point il est important de faire tomber certaines barrières, pour enfin se sentir libre d’être soi en toutes circonstances.

Qu’est-ce que la liberté ? Selon le dictionnaire, c’est «  l’état de quelqu’un qui n’est pas soumis à un maître « . Qui est notre maître au quotidien ? Notre mental ou notre coeur ? La question mérite d’être posée.

 Lorsque nous nous interdisons d’exprimer en nous notre vérité, nous ne sommes pas libres. Nous nous dépossédons de notre pouvoir. Les préjugés, la peur du regard de l’autre, nos croyances, nous entravent. Si on enlève toutes ces limitations qui naissent uniquement dans notre esprit que reste-t-il ? A vous d’écouter la réponse qui résonne en vous.

Alors j’ai juste envie de dire ceci. Si un jour vous avez vraiment envie de faire quelque chose parce que vous brûlez de le faire. Faites-le.

Tout va bien. Vous n’êtes pas fou. Vous avez juste envie d’être vivant ! Et il n’y a pas de mal à vouloir se sentir vivant non ?

PS : J’ai demandé à un blogueur australien si cette femme policière pouvait avoir des problèmes avec ses supérieurs parce que elle avait dansé en tenue de service. Voici sa réponse :

« The policewoman will not get into trouble. In Australia we appreciate character in a person and like to not take life too seriously, so she will be just fine. I think that her police colleagues will have a good laugh about her regarding her dancing :)
Konstantine »

 » La policière n’aura pas de problèmes. En Australie nous apprécions la personnalité d’un individu  et nous aimons les personnes  qui ne se prennent pas trop au sérieux, donc tout est ok ! Je pense que ses collègues ont bien ri en la regardant danser ! »

©larevolutioninterieure.com

 

 

 

 

32 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. fabiennedomini
    Avr 18, 2013 @ 10:34:57

    Non seulement il n’y a pas de mal à vouloir être vivant… mais c’est peut-être le seul devoir qu’on a vis-à-vis de soi-m’aime ! Et en écho la phrase de Hillel Ha Zaken, personnalité de la tradition talmudique : « Si je ne suis pas pour moi, qui le sera ? Si je suis seulement pour moi, que suis-je ? Et si pas maintenant, quand ? » reprise par Maxime Leforestier dans une très belle chanson.

    Répondre

  2. lemergencedesoi
    Avr 18, 2013 @ 10:40:19

    Magnifique vidéo et article. Merci
    Nous avons trop peur de nous brûler avec notre feu de Vie, nous avons été tellement bien formatés, conditionnés, effacés que premièrement nous ne savons pas que nous sommes autre chose, deuxièmement quand nous l’intuitons nous pensons alors que nous n’avons pas le droit. Nous nous sentons alors marginaux, coupables, parfois stupides ou alors désespérés de savoir et de ne pas se donner le droit…
    Alors VIVONS!

    Répondre

    • Sandra C.
      Avr 18, 2013 @ 10:49:05

      Oh que oui ! J’aime beaucoup comment tu formules les choses maria ! c’est fatiguant je trouve de s’empêcher d’être soi….la clé semble résider dans l’autorisation que nous nous donnons à l’être ! merci de ce message si riche de sens !

      Répondre

      • lemergencedesoi
        Avr 18, 2013 @ 11:02:49

        Merci, j’aime beaucoup la métaphore de l’esclave. Elle n’est pas de moi. Nous ne sommes ni plus ni moins que des esclaves endormis au service d’une société qui nous prend TOUT. La plupart des esclaves pensaient qu’ils n’y pouvaient rien, qu’il n’y avait rien ailleurs, que c’était comme ça, quoi! Ils étaient nés comme ça, condamnés à l’être jusqu’à la fin de leurs jours… Puis il y avait ceux qui sentaient qu’il y avait autre chose mais qui n’avaient pas confiance en leur ressenti, ils se disaient qu’ils rêvaient et ils ne donnaient pas suite. Et il y avaient ceux qui savaient qu’il existait un monde libre dont ils pouvaient faire partie, mais parmi ceux-là, il y avait ceux qui étaient terrifiés par l’inconnu, qui avaient peur de perdre ce qu’ils avaient même si ce qu’ils avaient était RIEN et douloureux, au moins ils avaient quelque chose de connu!
        et puis il y avait enfin ceux qui osaient se lancer coûte que coûte, qui pensaient qu’il valait mieux mourir libres que vivre esclaves…

        Cette métaphore que j’ai entendue il n’y a pas si longtemps m’a marquée pour plusieurs raisons (je suis en train de m’étaler, tu m’excuses🙂 ) : elle explique fort bien comment nous sommes conditionnés. MAIS en plus elle montre bien aussi que finalement très peu d’entre nous ont le courage d’aller de l’autre côté du miroir, car comme pour le « vrai » esclave nous pensons que nous engageons notre vie (dans un sens c’est le cas) physique. ENFIN ce que nous permet de comprendre cette métaphore, c’est que pour passer de l’autre côté du miroir il faut être prêt à TOUT abandonner, y compris sa vie (sous-entendu sa vie d’avant) pour renaître à qui nous sommes vraiment.
        Voilà…
        Bises

      • Sandra C.
        Avr 18, 2013 @ 11:08:20

        Merci de t’être étalée lol🙂
        Car cette démonstration est brillante.
        La renaissance intérieure quel beau thème !
        C’est bien ce que je cherche à cerner inconsciemment en écrivant mes articles ici ….il y a des moments dans l’existence où cette révolution s’opère soit en raison d’évènements extérieurs ( blessures, deuils, perte ) soit parce une personne a décidé en conscience de suivre la voix de son intuition….si d’autres l’ont fait alors c’est possible…pas de révolution possible sans prise de conscience, sans remise en question, sans quête personnelle….

  3. lemergencedesoi
    Avr 18, 2013 @ 11:23:53

    Je pourrais m’étaler bien plus, tellement tout cela me passionne… Ce qui nous retient encore pour la majeure partie d’entre nous c’est « l’attachement » ou dit autrement « l’identification ». C’est parce que nous pensons être ESCLAVE que quitter cet état nous est insupportable, car ce serait vouloir dire devenir RIEN, mourir, se perdre, se dissoudre. Pour les egos que nous sommes cette idée est tout simplement insupportable!!! Alors, l’ego cherche à passer de l’autre côté TOUT en emmenant avec lui tout ce qu’il connaît.
    Pour donner une autre image, ce serait comme vouloir passer d’une pièce à une autre par une petite lucarne en voulant déménager tout le contenu de la pièce dans l’autre!!!! C’est pas possible, ça ne passe pas et l’ego est terrifié de ça. Littéralement terrifié!
    Et notre douleur dure le temps que dure le refus de lâcher prise et de TOUT abandonner pour passer de l’autre côté!

    Répondre

  4. Paula
    Avr 18, 2013 @ 12:21:03

    🙂 C’est tres bien dit🙂

    Répondre

  5. Lunesoleil
    Avr 18, 2013 @ 14:27:08

    Oui excellent cette vidéo Sandra et eu commun pour ne pas dire que c’est une situation que les policiers ne s’autorise pas. C’est dire que les esprits évolent et c’est très bien🙂

    Répondre

  6. liveandthink
    Avr 18, 2013 @ 15:08:24

    Une vidéo géniale pour un billet toujours aussi euphorisant et vivifiant, y’a pas d’autres mots !
    Je me souviens d’une soirée entre ami.e.s lors d’un soir de fin d’été, je mentionnai l’envie de sauter sans réfléchir dans la piscine, qui se tenait là près de nous, sans me soucier de mon accoutrement ni d’autre chose, lorsque l’on m’a soutenu que j’en serais incapable. j’ai sauté… ça m’a rendu vivant, pourtant ce n’était pas grand chose. Je suis sorti de l’eau avec un fort sentiment inexplicable, mes poumons s’emplissaient d’air, d’un air nouveau comme une nouvelle naissance (et effet j’ai cru lire plus haut « renaissance intérieure » c’est viser juste !). Depuis j’ai décidé d’en faire une allégorie de la vie. Et plonger dans la vie ça commence par ce genre de petites choses comme plonger habillé et sans réfléchir dans une piscine, comme une folie libératrice.🙂

    Répondre

  7. Bernard Lamailloux
    Avr 18, 2013 @ 15:41:53

    Excellent !

    « Il y a ceux qui voient les choses telles qu’elles sont et qui se demandent pourquoi…
    Il y a ceux qui voient les choses telles qu’elles pourraient être et qui se disent… pourquoi pas ? »

    (George Bernard Shaw)

    Répondre

  8. le blabla de l'espace
    Avr 18, 2013 @ 19:13:16

    ouf ! tout n’est pas perdu alors ! moi je trouve cela génial, oui naturel, de la musique, une danse, une envie, et voila, c’est simple la joie, le bonheur, et si l’on est que spectateur, et bien c’est aussi un plaisir, on a le sourire, non pas de moquerie, mais le sourire tout simplement, car la joie se propage, et pis on aimerait en faire autant, alors certains dansent dans leur tête, ce que j’aime dans cette video, c’est plusieurs choses, ya ce monsieur seul qui ose, ya aussi la policiere qui ne pense plus aux préjugés, ya la difference de generation, en fait ya plein de sujet finalement dans cette video, bon j’arrete de reflechir je la regarde uniquement que pour la bonne humeur,

    Répondre

    • Sandra C.
      Avr 18, 2013 @ 19:20:01

      oui y’a plein de choses c’est vrai ! plein de sujets dans cette video🙂 merci d’avoir partagé votre ressenti ! et puis c’est vrai que le plaisir est durable quand on la regarde :)le bonheur de partager la joie !

      Répondre

  9. berger elisabeth
    Avr 19, 2013 @ 00:17:12

    Excellente chose d’être une noctambule😀
    Je vous lis tous avec une grande émotion, pas grand chose à ajouter, juste te remercier, chère Sandra pour cette magnifique vidéo et ton article qui donne tellement envie d’être vivant et en route vers Soi…

    Répondre

  10. Anne Jutras
    Avr 19, 2013 @ 00:28:55

    Génial ce vidéo! Être soi-même, en société, devant un paquet de gens, qui nous observent, n’est pas toujours facile.

    Certaines personnes se sentent très à l’aise de le faire, elles ne se soucie pas du regard des autres. Moi je dirais que si l’on se prive d’être soi-même aux yeux des autres, c’est que nous avons abandonné notre pouvoir à ceux qui nous observent. Ce pouvoir, il faut l’entretenir. Ça prend du courage, surtout si on est timide. Mais, un pas à la fois, on peut y arriver.

    Merci de ce partage, Sandra, c’était très intéressant.

    Répondre

  11. Sandra C.
    Avr 19, 2013 @ 10:25:39

    merci anne ! oui un pas à la fois on peut y arriver si on en a le désir🙂 être soi-même et vivre selon ses valeurs c’est la plus belle chose que nous puissions faire pour nous-mêmes !et pour les autres, car nous rayonnons à ce moment là :)comme ce couple de danseurs rayonne! plus d’un millions de vues sur youtube en 1 semaine ….

    Répondre

  12. mimsy4818
    Avr 20, 2013 @ 10:09:01

    Merci ! c’est avec plaisir que je partage votre article et la vidéo
    Fait du bien à l’âme ,renforce ma conviction que l’on doit rester soi-même

    Répondre

  13. Yveline Glaude-Brécy
    Juin 14, 2013 @ 00:25:13

    Quel bonheur de découvrir cette vidéo sur ton blog, alors que j’ai une petite insomnie. Du coup, je suis bien réveillée, car il y a tant de joie et d’énergie dans ce bonheur tout simple de se laisser aller des deux danseurs.
    Merci Sandra pour ton article.

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :