La disparition d’un sage !

« Je suis convaincu que l’avenir appartient à la non-violence, à la conciliation des cultures différentes. C’est par cette voie que l’humanité devra franchir sa prochaine étape » Stéphane Hessel 

Stéphane Hessel , auteur de Indignez-vous !

Stéphane Hessel, auteur de Indignez-vous !

Un sage vient de s’en aller. Stéphane Hessel, l’auteur du best-seller humaniste » Indignez-vous ! » a quitté ce monde la nuit dernière, au soir de ses 95 printemps. Chaque fois qu’un sage meurt, c’est une lampe qui s’éteint. Les lumières de la tolérance, de la connaissance, de la paix et de la fraternité brillent tout à coup un peu moins fort.

Né en 1917, à Berlin, de parents intellectuels allemands, Stéphane Hessel, arrive en France à l’âge de 7 ans, et  deviendra un homme d’action et de coeur. Ancien résistant, déporté et torturé pendant la seconde guerre mondiale, il réussira à s’évader et deviendra plus tard diplomate. Il participera à la rédaction de la charte des Droits de l’Homme à l’ONU à partir de 1946 et ne cessera jamais ensuite de porter un message d’espérance, remettant inlassablement l’être humain au coeur des débats, économiques, politiques et sociaux. Il ne s’est jamais résigné à accepter les injustices.

L’incroyable écho de son livre  » Indignez-vous », publié en 2010 et  écoulé à 4 millions d’exemplaires dans le monde a prouvé à quel point son message répondait à une véritable crise de sens.

Stéphane Hessel était un homme lumineux, drôle, qui aimait dire des poésies à l’issue de ses conférences. Il était optimiste et il encourageait la jeunesse à l’être également. J’imagine que les graines de conscience que cet homme a semé au cours de sa vie vont produire des plantes vigoureuses.

C’est réconfortant d’observer, qu’un seul homme, grâce à sa seule présence et à travers son seul rayonnement a réussi à transmettre autant d’énergie positive.

J’ai le profond pressentiment que ce monde va changer plus vite que ses dirigeants. Aujourd’hui l’information, les idées, circulent plus rapidement que jamais auparavant. Les jeunes se sentent citoyens du monde, internet a tissé une toile entre nous tous qui ne pourra pas être détricotée aussi facilement. La mondialisation nous fait prendre conscience d’une chose essentielle : nous affrontons les mêmes problèmes et nous sommes face aux mêmes défis. Nous habitons sur la même planète. Nous sommes tous reliés.

Chaque personne qui affirme que la paix et le bonheur sont possibles, ancre quelque chose dans l’inconscient collectif : une espérance, une foi, la possibilité d’un autre futur. Toutes nos pensées, tous nos rêves nourrissent chacun d’entre nous, d’une manière ou d’une autre. Nous sommes tous interdépendants, tous connectés, nous partageons les mêmes doutes, les mêmes peurs, et nous aspirons également tous à la sérénité et à la joie.

Il y a de la place pour tout le monde, si on arrive à sortir de ce vieux schéma dominants-dominés qui a fait son temps. Chaque être humain heureux éclaire tous les autres. Soyons vrais, authentiques, soyons en accord avec ce que nous dit notre coeur. N’écoutons pas ceux qui nous divisent, qui nous opposent, qui nous font croire que nous sommes inégaux. Aucun être humain n’est supérieur à un autre.

L’avenir c’est la collaboration, la co-création, l’écologie, la technologie au service de l’Homme. L’avenir c’est l’être humain dans ce qu’il a de meilleur : la générosité, la compassion, la gentillesse, l’ingéniosité, l’art et tant d’autres choses encore.

Il y a toujours des oiseaux de mauvais augure qui prédisent le pire. Personnellement, je préfère suivre les éclaireurs, ceux qui ouvrent la voie, parce qu’ils me donnent de l’espoir. Et l’espoir fait vivre. Alors je choisis d’espérer plutôt que de me résigner.

J’espère que lorsque je fêterai mes 95 ans, c’est-à-dire  en 2073, le monde aura évolué. Il vaut mieux, parce que je n’ai pas l’intention de finir mes vieux jours sur Mars. J’aime bien la Terre, moi !

D’ici là, faisons chacun notre part, à notre niveau, en fonction de nos possibilités, en devenant chaque jour  plus conscient et en rayonnant le meilleur de nous-même  !  Les paroles des sages sont des cadeaux précieux. C’est à nous d’en prendre soin !

Dear english speaking followers ! Don’t miss this Stephane Hessel’s interview  !

©larevolutioninterieure.com

Pour aller plus loin :

Le dialogue entre Stéphane Hessel et le Dalai-Lama !

17 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. candide57
    Fév 27, 2013 @ 16:33:10

    un grand monsieur, une très grande perte!

    Répondre

  2. nuage1962
    Fév 27, 2013 @ 16:34:12

    Je suis convaincu aussi que cela est possible .. nous avons l’intelligence, les moyens pour y arrover mais étrangement nous choissons des routes tordues qui mènent a la colère, l’indifférence et … malheureusement les guerres

    Répondre

    • Sandra C.
      Fév 27, 2013 @ 16:37:11

      nos vrais ennemis ce sont bien la colère, l’indifférence , la peur de l’autre🙂 si on apprenait à tout le monde à réfléchir par soi-même personne ne choisirait la guerre et la souffrance🙂 espérons que l’être humain s’ouvre l’esprit🙂 et écoute davantage son coeur !

      Répondre

  3. Sophie P.
    Fév 27, 2013 @ 17:29:11

    Merci pour cette belle découverte pour moi ; dommage que ce soit le jour de sa mort ! Mais en effet, un belle âme…

    Répondre

  4. Sandra C.
    Fév 27, 2013 @ 17:36:15

    ses idées et son humanisme resteront c’est ce qui compte ! c’est un plaisir de vous l’avoir fait découvrir🙂 heureuse que cet article vous parle !

    Répondre

  5. montrealt
    Fév 28, 2013 @ 01:31:40

    A reblogué ceci sur Quebec 1spire and commented:
    Un bel article hommage à ce grand monsieur : Stéphane Hessel qui est malheureusement décédé dans la nuit de mardi 26 au mercredi 27 février.2013.
    En guise d’hommage l’équipe de Las bas si j’y suis a concocté une émission spéciale intitulée « Il faut imaginer Sisyphe heureux » pendant laquelle on retrouve le témoignage touchant d’un proche de Stéphane Hessel : Dominic Vidal : http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2701

    Répondre

  6. montrealtFranck
    Fév 28, 2013 @ 01:36:49

    Une totale source d’inspiration !

    Répondre

  7. berger elisabeth
    Fév 28, 2013 @ 04:15:50

    Hommage à ce grand homme, qui nous a tant appris et est resté digne jusqu’au bout de son long chemin.
    Ses pensée resteront toujours d’actualité : « faisons chacun notre part, à notre niveau, en fonction de nos possibilités, en devenant chaque jour plus conscient et en rayonnant le meilleur de nous-même !

    Répondre

  8. Yveline Glaude-Brécy
    Mar 01, 2013 @ 22:26:49

    Bravo Sandra ! Pourquoi bravo ? Parce que tu redonnes de l’espoir. Parce que c’est un bel hommage. Parce que ton article est vivant et beau. « Chaque être humain heureux éclaire tous les autres. Soyons vrais, authentiques, soyons en accord avec ce que nous dit notre coeur. »

    Répondre

  9. Sandra C.
    Mar 02, 2013 @ 10:12:40

    merci yveline de ce chaleureux commentaire ! l’espoir fait vivre …j’en suis convaincue! douce et lumineuse journée à toi !!!

    Répondre

  10. Ronan
    Mar 08, 2013 @ 15:48:50

    Salut Sandra,
    je ne trouve toujours plus comment t’envoyer un message via ton blog, je voulais t’envoyer ces liens.
    http://www.leotamaki.com/article-allen-pittman-la-sagesse-du-corps-112268100.html

    je pense que tu aimeras la vidéo
    bisou

    Répondre

  11. Lunesoleil
    Avr 03, 2013 @ 11:24:17

    Paix a son âme🙂
    Il me semble que son nom avais résonnez a mes zoreilles , après l’écoute de la vidéo en Français aucun regret d’avoir écoutez ce grand homme

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :