Un livre et un défi !

 » Comme le fleuve qui retourne à la mer, le don de l’Homme revient vers lui  » Proverbe chinois

neige 004

En parcourant la blogosphère, je suis tombée sur l’excellent post de l’anglais ou américain,( finalement je ne sais pas ), Dr Frood : The book challenge ! Dans ce post, il raconte comment il décide d’offrir un livre qu’il a beaucoup aimé à un inconnu dans les rues de Londres et comment ce don désintéressé suscite d’abord des réactions de méfiance. C’est un post drôlissime alors si vous pouvez lire l’anglais je vous le conseille vivement !

Cette idée m’a évidemment inspirée et j’ai décidé de relever le défi en faisant exactement la même chose. Choisir un livre n’a pas été simple. J’ai parcouru ma bibliothèque et j’ai choisi ce polar à suspense d’Adam Fawer  » Improbable « . D’abord parce que le titre me semblait approprié à ce que je m’apprêtais à faire, ensuite, parce que c’était vraiment un très bon roman : l’histoire d’un surdoué des probabilités, joueur invétéré, qui se découvre d’incroyables pouvoirs psychiques après une expérimentation scientifique. J’ai adoré ce livre beaucoup plus philosophique qu’il n’y paraît.

Me voilà donc décidée à l’offrir à un inconnu dans la rue. Alors que mon coeur saute de joie à l’évocation de cette idée, mon mental ,lui, tente de calmer ses ardeurs. Mais que vas-tu faire là ? Les gens sont méfiants. Tu vas te faire agresser. C’est ridicule. Et si personne ne l’accepte ton livre, la belle  affaire et comment tu vas choisir ton inconnu. Etc. Mon mental s’est emballé une fois encore , mais comme j’ai appris à le rassurer. Je ne me suis pas laissée impressionner par son monologue empli de craintes et de projections négatives.

Me voilà dans la rue. Il neige. Les flocons s’abattent violemment sur la ville. Peut-être que la tâche ne sera pas si facile. Mais tant pis, je ne vais pas me dégonfler. Je croise une première personne, un homme, d’une trentaine d’années, mais il s’apprête à traverser la rue et il m’échappe. Ce ne sera pas lui. Je continue au coin de la rue, je croise un vieux monsieur qui tire un petit caddie débordant de courses, je cherche son regard, mais il fixe le sol. Ce ne sera pas lui non plus. Derrière lui, il y a une femme. Je ne la vois pas bien, car les flocons finissent par me brouiller la vue. Je l’arrête en lui tendant le livre :  » Tenez madame, je voulais vous donnez ceci « . Elle prend l’objet dans sa main, comme un réflexe et pose sur lui un regard étonné. Je lui souris et je lui explique que c’est un défi que j’ai relevé aujourd’hui : donner un livre qu’on aime à un inconnu dans la rue. Elle lève enfin les yeux sur moi et son visage s’illumine d’un grand sourire :  » Merci ! Quelle excellente idée « . Elle accepte que j’immortalise ce moment !

neige 005

Lydia et son cadeau inattendu !

Et voilà ma mission accomplie ! Il n’aura fallu que quelques minutes entre le moment où je suis sortie de chez moi et cette photo ! Mon mental est déçu ! Lui qui m’avait prédit que l’affaire serait ardue ! Et bien non !!! Ce que ne sait pas Lydia c’est que j’ai écrit dans le livre  des citations que j’aime beaucoup. J’imagine qu’elle les lira au moment où elle en aura peut-être besoin. Et cette  idée me réjouit d’avance.

Je poursuis mon chemin et je promène avec moi un sourire de satisfaction. L’échange avec cette dame, Lydia, n’aura duré que l’espace d’un instant. Je ne sais pas ce qu’elle fait, où elle vit et si elle va lire ce livre, mais je me sens emplie de joie. Une joie enfantine, gratuite, qui réchauffe mon corps malgré le vent glacial.

Je continue mon chemin, je traverse une grande artère commerçante. Je me sens toujours aussi bien. Mon regard est alors attiré par un vieil homme aux cheveux blancs, emmitouflé dans une parka noir. Il est assis sur une marche , entre deux magasins. Il fait la manche, une tasse en papier vide dans la main. Son regard perdu fixe la rue mouvante. Je l’avais déjà remarqué plusieurs fois, mais je ne me suis jamais arrêtée pour déposer une pièce dans son gobelet cartonné. Ce n’était jamais le bon moment. J’avais toujours mieux à faire.

Mais là c’est différent. Je me sens bien. Je décide alors de rentrer dans une boulangerie, je prends un grand café et un petit paquet de gâteaux de Noël entouré d’ un joli ruban doré. Je ressors et je les lui tends avec un sourire. Il ne comprend pas tout d’abord ce que je lui veux. Puis son visage s’anime. Ses yeux passent du café aux gâteaux et son regard s’éclaire d’un coup.  » Merci Madame « , murmure-t-il. Il me sert le bout des doigts. Sa peau est tiède. Ce contact physique furtif ne me met pas mal à l’aise. Il réchauffe en quelques secondes mes mains gelées. L’homme ne sait pas où poser son café.  Ses yeux gris délavés hésitent entre l’étonnement et la gratitude. Des petites rides forment alors comme des mini-rayons de soleil sur ses tempes. Une décharge  d’émotion me saisit à ce moment précis. Ce n’est ni de la pitié, ni de la satisfaction, c’est une sorte de joie pleine et entière, qui nourrit chaque cellule de mon corps d’une énergie bienfaisante.

Je repars revigorée. Je remercie Dr Frood, car c’est grâce à lui que je peux raconter cette histoire aujourd’hui. Puis mes pensées se perdent et je comprends alors avec une clarté nouvelle ce que signifient les mots donner et recevoir.

Dans la vie, il est important de savoir donner sans rien attendre en retour, comme il est important de savoir recevoir sans se sentir redevable.

Je sais que tout ce que je vous ai raconté aujourd’hui est unique et qu’il n’y aura pas deux moments identiques à ceux-là. Je ne vais  pas me transformer en Mère Thérésa et ce n’est pas mon intention. Mais ce que je sais, c’est qu’il est important d’écouter son coeur quand il se manifeste. L’énergie du coeur est réellement une force vitale. C’est cette énergie là qui nous rappelle que nous sommes des êtres vivants.

Enfin, si vous aussi vous avez envie de relever le défi du  » Book challenge  » , surtout racontez-moi votre aventure !

« Il faut recevoir les choses avec le même esprit qu’on les donne. »

  Chevalier de Méré ( 1607-1684 )

Pour aller plus loinLes bienfaits de la gentillesse selon les scientifiques

13 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Jean Luc
    Déc 07, 2012 @ 15:18:52

    Donner sans rien attendre en retour procure de la joie car c’est une expérience qui nous rappelle notre vraie raison d’être : être au service des autres. Et dans ces autres il y a moi. En donnant aux autres je me donne. Et donner présuppose qu’ont a quelque chose à donner et on découvre ainsi qu’on est plus riche qu’on ne le pensait. J’ai eu beaucoup de plaisir à lire ton expérience du don. Merci Sandra

    Répondre

  2. carol Ash
    Déc 07, 2012 @ 15:38:36

    Magnifique je m’ y mets des que je trouve un livre….. j’ai un copain qui de temps à autre : offrait un bouquet de fleur à une femme dans la rue….me concernant je cuddles celles qui le réclament…….. paraitrai que je renvois une image chaleureuse et protectrice….

    Répondre

  3. berger elisabeth
    Déc 07, 2012 @ 22:56:13

    « L’énergie du cœur est réellement une force vitale. C’est cette énergie là qui nous rappelle que nous sommes des êtres vivants »

    Quelle belle idée, Sandra… Surtout la réaction des gens pas habitués à ce genre de procédés.
    Je sais qu’il existe un système, où on laisse un livre déjà lu dans un café avec une inscriptions « à faire passer » il faudrait que j’essaye

    Répondre

  4. Oniric
    Déc 07, 2012 @ 23:34:57

    Je l’ai déjà fait!!! J’ai laissé le livre Ru de Kim Thuy sur un banc du traversier Québec-Lévis une beau jour de printemps lors d’une traversée en revenant du travail. Je m’étais dit que c’était trop beau pour le garder pour moi tout seul et j’ai écrit sur un signet: « Vous qui trouvez ce livre prenez-le comme un cadeau, je vous l’offre. Ce livre a été comme un cadeau dans ma vie, il est temps de l’offrir à quelqu’un d’autre. Puissiez-vous aimer cette histoire autant que je l’ai aimée ». J’avoue que le sentiment que j’éprouvais en l’abandonnant là était spécial. J’ai adoré le faire, je sens que je devrais recommencer. Merci pour cet article inspirant!

    Répondre

  5. Sandra C.
    Déc 08, 2012 @ 07:04:41

    merci à toi pour avoir partagé cette histoire ! quelle belle énergie se dégage ainsi de nos échanges ! c’est stimulant ! l’énergie circule !

    Répondre

  6. Valais67
    Déc 08, 2012 @ 12:24:23

    Donner peut changer une vie, même parfois un simple sourire et il n’st pas nécessaire de ne pas connaître la personne. Combien de fois avons-nous l’occasion de réjouir le coeur de nos proches en « donnant » ne serait-ce qu’un sourire, un sms, un bisou…

    Il y a 17 ans, je travaillais dans une société de remontées mécaniques en Valais (Suisse). J’étais préposé aux contrôles des titres de transport. J’étais vraiment dans une période difficile de ma vie, perdu dans mon mental avec toutes ses histoires aussi moroses les unes que les autres, j’en arrivais à penser qu’il n’y avait aucun avenir pour moi ici-bas… Mais comme beaucoup je ne le montrais pas, jamais. J’étais joyeux, je rigolais tout le temps etc.. Mais dans mon être j’étais sombre.

    J’en arrivais à ne plus apprécier les fabuleux paysages dans lesquels je travaillais chaque jour. Et puis un jour, au sommet du domaine skiable à 3’500m, nous étions avec un collègue et ami en poste de contrôle. Au moment d’une pause, il mis les mains dans sa doudoune et me tendit un livre en me disant: Tiens, ceci devrait d’intéresser…

    Son simple geste de me donner ce livre avait déjà transformé quelque chose en moi. Ensuite la lecture de ce livre m’a remis sur un chemin de « quête » passionnant et difficile que j’arpente toujours aujourd’hui. Ce livre c’était « l’alchimiste » de Paolo Coelho. Au delà du livre je pense que le geste du don a été l’étincelle de départ de ce chemin de « quête ».

    Merci Sandra pour tous tes beaux partages. Je te souhaite à toi ainsi qu’à tous tes lecteurs une belle fin d’année et de nombreux dons…🙂

    Répondre

    • Sandra C.
      Déc 08, 2012 @ 13:27:57

      c’est une superbe histoire l’alchimiste je l’ai lu quand j’avais 17 ans et ce livre m’a fait l’effet d’un electrochoc ! je te souhaite aussi également une merveilleuse fin d’année ! et te remercie encore de tes encouragements !

      Répondre

  7. eof737
    Déc 09, 2012 @ 02:54:10

    Whatever it is must be wonderful… a book?😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :