L’art de la sublimation !

Emmanuelle Potier

Emmanuelle Potier est une artiste -peintre de 29 ans. Son travail tout en nuances nous invite à observer la beauté qui se cache derrière le chaos.  La transformation est le thème central de sa recherche artistique. Ses toiles inspirantes témoignent de sa propre révolution intérieure ! Rencontre avec une âme éprise de liberté !

« Un peintre c’est quelqu’un qui essuie la vitre entre le monde et nous , avec un chiffon de lumière imbibé de silence. » 

Christian Bobin

L’éloge de la liberté !

 » J’aimerais être plus légère, mais je n’y arrive pas« , lance -t-elle en souriant. Il y a de la gravité en elle, un côté désabusé mais néanmoins rieur. Ses toiles respirent la maîtrise et dégagent une joyeuse mélancolie. C’est à la fois sombre et lumineux. Un entre-deux monde que la jeune artiste explore depuis que la peinture est devenue son principal moyen d’expression. Depuis l’adolescence, Emmanuelle ne se satisfait pas du monde qui l’entoure.  » Je ne supporte pas le conformisme. Dans cette société, tout le monde juge tout le monde, tout le temps. On se sent vite étouffé par le poids de ce regard là. Parfois, j’ai l’impression que nous vivons une illusion de démocratie. En théorie nos libertés sont garanties mais je sens les gens de moins en moins libres. Ils vivent enfermés dans des cages. Ils me semblent anesthésiés. Cela m’énerve « , explique-t-elle.

Sa colère aurait pu dévaster son âme et la dévorer chaque jour un peu plus. Mais ce n’est pas arrivé. Emmanuelle a bien au contraire décidé de faire de cette énergie, le moteur de sa recherche artistique. La plupart de ses toiles sont inspirées de photographies. Elle aime saisir l’ordinaire, la banalité et l’ennui de la vie quotidienne. Ses photos, Emmanuelle aime les recadrer,  les retoucher, pour mieux sublimer l’absurdité du monde. Sa peinture agit ensuite comme un révélateur. Et la photo banale prend alors une dimension nouvelle. Regardez cette toile par exemple. Elle est inspirée d’un moment fugace dans un parc. Une femme étendue sur des chaises au Jardin des Tuileries à Paris.

« Cette année là, il était encore avec moi »

 » Dans la rue, par exemple, la foule, je trouve ça oppressant. Les gens, t’en viendrai presque à les détester, à force d’observer cette masse uniforme.  Il suffit pourtant que tu fixes un seul être humain, pour que ton regard change. Et que tu vois les choses différemment« , explique-t-elle. Emmanuelle perçoit alors l’ étincelle d’ humanité qui sommeille en chacun. Cette petite flamme trop souvent cachée derrière un rideau de convenances. C’est ainsi que l’artiste exprime son propre besoin d’évasion. La liberté et la vérité sont des thèmes qui résonnent fort en elle.  » Trouver le moyen d’être libre dans un monde cloisonné, c’est tout le sens de mon travail « , précise-t-elle.

Emmanuelle  a décidé de conquérir sa liberté en changeant son regard sur les choses. La peinture est pour elle un moyen de transcender l’inacceptable violence de la vie. Ses toiles contemplatives brouillent les pistes. Sa palette de couleurs apaise le coeur et l’esprit.

Regardez ces tableaux, cette nature tranquille. Regardez plus attentivement, et vous remarquerez les stigmates d’une catastrophe.

"Poésies actualité"

« Poésies actualité « 

 » Je me suis inspirée des photos de Tsunami pour peindre ces toiles. J’y ai mis de la couleur. C’est ironique. En fait,  j’ai l’impression que j’accepte  plus facilement les choses terrifiantes en les peignant de cette manière -là« , explique-t-elle.

Emmanuelle aime sublimer les ombres pour y dénicher la lumière.  » Je cherche à prendre du recul par rapport au monde et à sa brutalité pour trouver un peu de sérénité, je crois« . Elle aime aussi utiliser son art pour aider ceux qui en ont besoin à transformer leur part obscure.  » J’anime des ateliers avec des publics difficiles. Des toxicomanes , des personnes en insertion.  Je ressens une vraie satisfaction à l’issue d’un travail avec eux. Je suis heureuse quand je vois qu’ils sont fiers ce que qu’ils ont fait. Ce qui compte pour moi ce n’est  pas le résultat, mais l’expérimentation. Le but ce n’est pas forcément de faire quelque chose de beau mais de créer les conditions qui permettent une sorte de lâcher prise  » , poursuit-elle.

Lâcher-prise. Prendre du recul face à sa propre violence et à la folie du monde. C’est ce qui motive le travail d’Emmanuelle Potier. Ses oeuvres nous soufflent que la réalité peut être transformée par notre regard. Elles nous suggèrent que l’art permet d’ouvrir les portes de nos prisons intérieures. Un beau message à méditer !

-Où vas-tu ?

– Je ne sais pas, je marche droit

– Et pourquoi pas en biais ?

– Je n’y ai pas pensé

– N’es-tu donc pas curieux ?

Emmanuelle Potier extrait de l’exposition  » Exhibés « 

Si vous avez envie de plonger dans son univers, n’hésitez pas à aller son voir sa dernière exposition  « Exhibés « , au centre Jacques Brel de Thionville ( Est de la France )   jusqu’au 28 octobre 2012. Et n’hésitez pas à partager vos ressentis !

« Ce qui fait autorité »

NDLR :  Emmanuelle Potier est diplômée de l’école nationale supérieure des arts de Nancy 

Liens pour aller plus loin :

Le site d’Emmanuelle Potier

L’exposition  » Exhibés »

L’école nationale des arts de Nancy

12 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Gémilou gém
    Oct 17, 2012 @ 11:01:06

    nice article my dearest

    Répondre

  2. Matiou
    Oct 17, 2012 @ 11:55:55

    L’homme libre pourrait abattre tous les murs du monde !
    Merci Sandra pour cet instant ou le temps s’est arrêté.

    Matiou.

    Répondre

  3. Billa Bernadette
    Oct 20, 2012 @ 20:32:39

    Merci Sandra pour ce beau portrait d’une peintre que j’aime beaucoup!

    Répondre

  4. Les Sens Ciel ♡
    Oct 21, 2012 @ 16:51:19

    Tu as vraiment une belle façon de mettre en avant le message de chacune de ces personnes, et tu les choisis bien! Le message d’Emmanuelle me touche beaucoup…je me retrouve vraiment dans sa colère face au conformisme et le sentiment de non liberté..merci!

    Répondre

  5. riversflownewmexico
    Oct 22, 2012 @ 15:37:10

    Thanks for reblogging this. I read it on the original post. Its just unbelievable we have to suffer long after combat and we have come home.
    Btw I wanted to let you know that I have nominated your blog for “One Lovely Blog Award” Your blog is informative and I’m sure an inspiration of hope to all of our brothers and sisters who read it and or visit your actual location. Thanks for all you do!.
    http://riversflownewmexico.wordpress.com/2012/10/23/i-have-been-nominated-for-the-one-lovely-blog-award-thanks/

    Répondre

  6. Mawoui
    Oct 23, 2012 @ 15:38:30

    Merci pour la découverte ! Et quelle juste citation de Bobin😉

    Répondre

  7. sebastienblanrue
    Nov 27, 2012 @ 21:36:18

    En plus c’est une « compatriote », je suis fier🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :