La politique du bonheur !

Renaud Gaucher est diplômé en psychologie et en économie. Ce chercheur indépendant français  s’intéresse à l’économie du bonheur. Son dernier ouvrage, « Bonheur et politiques publiques  » disponible aux éditions l’Harmattan a été publié quelques mois avant l’élection présidentielle en France. Il y propose toutes sortes de mesures inspirées des recherches scientifiques sur le bonheur. Des mesures qui permettraient de créer une société davantage centrée sur le bien-être des citoyens. 

Rencontre avec un optimiste pas forcément utopiste!

Renaud Gaucher n’est pas juste un idéaliste de plus. Diplômé de psychologie et d’économie, ce jeune auteur bordelais tente de construire régulièrement des ponts entre l’héritage de la psychologie positive et l’idée d’une société davantage centrée sur le bonheur des citoyens.   » Ce qui m’intéresse c’est qu’une société plus heureuse devient  plus harmonieuse. On ne résoudra pas tous les problèmes avec les enseignements de la psychologie positive, mais on peut sans doute s’en inspirer pour améliorer les choses », explique-t-il.

L’intérêt de la psychologie positive c’est son approche humaniste. Cette discipline propose d’étudier le meilleur de l’être humain. Pour le professeur américain Martin Seligman, chercheur à l’Université de Pennsylvanie  et père de la psychologie positive, le bonheur repose sur trois niveaux essentiels : l’expérience de petits bonheurs quotidiens et la capacité à les apprécier, l’engagement dans des activités importantes pour soi, et, le plus important, que notre vie et nos activités aient un sens. Cette définition est précieuse, car elle permet de proposer un cadre à des actions publiques tournées vers l’épanouissement collectif.

Imaginez que les politiques publiques menées par les états soient inspirées par les recherches sur le bonheur. Utopique? Infaisable ? Pas forcément. Au moment où une crise financière et sociale assez violente ébranle  l’Europe et les Etats-Unis, il n’est peut-être pas insensé d’envisager de nouvelles solutions pour répondre aux problèmes auxquels nous sommes confrontés.

Voici quelques pistes explorées dans   « Bonheur et politiques publiques « :

 1) Une économie qui favorise la coopération!

La France n’a jamais été aussi riche qu’aujourd’hui et pourtant le fossé entre les plus riches et les autres n’a cessé d’augmenter. La solution à nos problèmes économiques est peut-être à inventer. « On a tendance à penser que la croissance est la réponse à tous nos problèmes économiques, mais cette course a -t-elle encore du sens? » s’interroge Renaud Gaucher. « On a fait le choix d’une économie fondée sur la concurrence et la science économique légitime ce choix. La coopération a aussi des vertus et existe au sein même du fonctionnement économique. On pourrait réfléchir à développer des institutions qui lui donnent plus d’importance afin de diminuer le poids de la concurrence« , précise-t-il.

 2)Le bonheur à l’école

 » L’école n’est pas actuellement un lieu d’épanouissement. Dès son arrivée dans le système scolaire, l’élève entame une course à l’emploi. Le système éducatif  se veut égalitaire, mais il ne fait que reproduire les inégalités sociales du système économique actuel », explique Renaud Gaucher.

Dans le chapitre qu’il consacre à l’éducation, le chercheur propose  l’idée d’une école davantage tournée vers la connaissance de soi et des autres. L’école pourrait être le lieu où l’on développe l’intelligence sociale , où l’on enseigne le respect , et les bienfaits de l’empathie. Il suggère que les enseignants  pourraient être formés à la psychologie. On pourrait aussi  selon lui, enseigner aux enfants  à mieux communiquer. Les élèves de demain pourraient également apprendre l’auto-discipline, ils seraient responsabilisés très tôt, et  seraient éduqués à devenir des citoyens responsables. « Les écoles de type Montessori  pourraient être un exemple à suivre « , suggère le chercheur bordelais. On en dénombre actuellement une cinquantaine en France.

3) Une démocratie renforcée

Renaud Gaucher explique dans « Bonheur et politiques publiques » que le renforcement de la démocratie, ne passe pas nécessairement  par un renforcement de l’état. Le défi serait plutôt de donner davantage  de pouvoir au citoyen. A l’heure actuelle,  le bonheur est loin d’être au coeur des préoccupations politiques. Le chercheur   l’a encore expérimenté  récemment. Ce thème a du mal à s’imposer dans l’esprit des élus français.

L’année dernière, le chercheur a tenté de mener  une thèse autour du bonheur. Son idée  était de mesurer pendant 3 ans l’impact des politiques publiques menées par des collectivités sur le niveau de bonheur ressenti par les habitants d’une agglomération. Il a sollicité  des municipalités, des conseils régionaux, des conseils généraux. Trois collectivités se sont montrées intéressées par ce projet.  » La communauté urbaine de Bordeaux était quasiment prête à financer cette recherche, mais elle ne s’est pas engagée davantage. Je ne sais pas vraiment pourquoi le projet ne s’est pas fait. On m’a toutefois clairement indiqué que le sujet de ma thèse était trop dangereux pour les élus en place », explique Renaud Gaucher.

Aujourd’hui, le jeune chercheur a déménagé au Québec. Il espère ensuite revenir en France pour réaliser une thèse sur l’économie du bonheur. Tranquillement, mais sûrement, Renaud Gaucher poursuit sa route. Pas question pour lui d’abandonner en chemin !

Pour aller plus loin:

Le livre « Bonheur et politiques publiques » en PDF , disponible gratuitement

La bibliographie de Renaud Gaucher

  « La psychologie positive où l’étude scientifique du meilleur de nous-mêmes » , et  » « Psychologie de l’argent et économie », disponibles aux éditions l’Harmattan.

Le site internet de l’auteur : http://www.renaudgaucher.com/

Comment la Finlande  a choisi de mener des politiques centrées sur le bonheur:http://www.radio-canada.ca/emissions/une_heure_sur_terre/2011-2012/Reportage.asp?idDoc=204691

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :